Le numérique vu par les deux candidats du second tour de la Présidentielle

Le candidat d'En Marche! présente un programme relativement complet, dans lequel le numérique occupe une place transversale. Par contre le numérique est clairement la dernière roue du carrosse dans le programme de Marine Le Pen, qui n'y consacre qu'une dizaine de propositions sur 144. Vision globale Emmanuel Macron Marine Le Pen Trois grandes priorités : amplifier la dynamique de l'innovation, réformer le fonctionnement de l'État et utiliser le digital dans tous les pans de l'action publique. Emmanuel Macron mise aussi sur l'Europe, notamment en ce qui concerne le financement de l'innovation et pour les enjeux de régulation des grandes plateformes numériques. Ses propositions - certaines ne

Pierre-José Billotte lance un appel à la création d’un collectif des associations du numérique

Dans la suite de son intervention lors de la Cloud Week Paris du 4 juillet 2016, Pierre-José Billotte a envoyé un courrier à tous les présidents des associations du numérique en France en vue de créer un collectif pour le soutien à un candidat du numérique indépendant des partis politiques pour la prochaine élection présidentielle. Cher Président, cher Collègue, Au mois de Juillet, suite à la Cloud Week Paris et à la table ronde organisée sur ce sujet, je vous écrivais pour vous inviter à rejoindre l’initiative annoncée par EuroCloud France lors de la Cloud Week Paris le 4 juillet à la

Pour une mise à jour de l’Etat et de son fonctionnement démocratique

Alors que fleurissent les initiatives de réinvention de la politique, « En marche » d’un côté, « Nuit debout » de l’autre, le think tank Renaissance Numérique délivre « 13 propositions pour une version améliorée de l’Etat, sa posture et son équilibre démocratique » dans le livre blanc : Démocratie : mise à jour. Paru le 18 avril 2016, ce rapport présente les opportunités qu’offre le numérique pour faire évoluer l’Etat et la démocratie vers davantage de transparence et de représentativité. Il se présente comme une feuille de route nécessaire pour tout décideur politique qui souhaite faire évoluer son mode de

EU-US Privacy Shield, nos premiers commentaires

Il y a quelques jours, la Commission Européenne et les Etats-Unis sont tombés d'accord sur un cadre de travail, le « EU-US Privacy Shield », à propos des échanges de données transatlantiques. Bref, le début d'une possible solution de remplacement au fameux Safe Harbor invalidé par la justice européenne en Octobre 2015. 4764

EuroCloud à l’Elysée pour la conférence numérique franco-allemande

La première conférence numérique franco-allemande s'est tenue hier toute la journée. EuroCloud France était l'une des associations professionnelles invitées à participer aux débats et aux conférences qui se sont déroulées à Bercy le matin, puis à l'Elysée l'après-midi. Beaucoup de bonnes intentions dont on ose espérer qu'elles déboucheront sur des actions concrètes avant la prochaine conférence qui se déroulera à Berlin d'ici probablement un an. Vous pourrez écouter les enregistrements des discours d'Emmanuel Macron, d'Axelle Lemaire et de François Hollande sur le site de la Lettre du Cloud.

Projet de loi sur le numérique

Pour la première fois, un projet de loi sera co-créé avec les internautes avant son envoi au conseil d’Etat et son adoption en Conseil des ministres.Cette création participative de la loi, d’une durée de trois semaines, permettra à chacun de contribuer au texte législatif pour l’enrichir et le perfectionner. Les participants pourront émettre un avis sur les différents articles du texte et faire des propositions de modifications, qui seront elles-mêmes soumises à l’avis des internautes.Après instruction, les contributions pourront être intégrées au projet de loi pour une République numérique. Le Gouvernement affichera clairement les modifications apportées au texte à l’issue de

EuroCloud crée une commission chargée des affaires publiques

Objectif: Proposer au Conseil d'administration d'EuroCloud la stratégie à suivre pour que l'association se fasse entendre des pouvoirs publics. Elaborer et présenter les idées et les projets qu'EuroCloud souhaite mettre en avant dans son dialogue avec la puissance publique et les corps constitués. Initier et entretenir les relations établies avec les l'état, les régions et les élus. La commission est animée par Francis Weill de la société Colt. Nous invitons l'ensemble de nos sociétés membres à rejoindre cette commission afin de l'aider à faire entendre nos voix auprès des décideurs de notre pays. Lire le communiqué de presse

Rapport d’activités 2014 de la CNIL

2,3 millions de visites sur son sites, 133.000 appels téléphoniques, 37.000 courriers reçus. 5.825 plaintes, 14.400 correspondants informatique et libertés désignés, 421 organisations contrôlées dont 18 sanctionnées,... De nombreuses informatiques quantitatives et qualitatives intéressantes à découvrir dans le rapport d'activités 2014 que vient de publier la CNIL. Télécharger le rapport

EuroCloud invité au sommet franco-allemand sur le cloud

Une délégation allemande conduite par Brigitte Zypries (secrétaire d'Etat au numérique dépendant du Ministère fédéral des affaires économiques et de l'énergie) a rencontré hier à Bercy une délégation française conduite par notre secrétaire d'Etat Axelle Lemaire. Chaque délégation était composée d'experts, d'associations et de quelques acteurs nationaux du cloud. A titre d'exemple, SAP pour la délégation allemande et OVH pour la délégation française. Du côté des associations, on notait l'AFDEL, Syntec et le Cigref et surtout Eurocloud, qui présentait l'originalité d'être présente dans les deux délégations. L'ANSSI et la CNIL complétaient le dispositif du côté français. 3215

Nouveau rôle et nouvelle stratégie pour l’Union européenne dans la gouvernance mondiale de l’Internet

L’Internet que nous consommons est très largement américain, le Vieux continent n’ayant pas pris la mesure des enjeux qui s’y attachent. Alors que cette technologie encore jeune s’apprête à s’étendre aux objets, les révélations d’Edward Snowden en 2013 ont transformé l’Internet en un sujet politique : à l’initiative de son groupe UDI-UC, le Sénat a créé fin 2013 une mission rassemblant 33 sénateurs pour analyser, dans ce contexte, quel nouveau rôle et quelle nouvelle stratégie l'Union européenne pourrait avoir dans la gouvernance mondiale de l'Internet. Cette mission, présidée par le sénateur Gaétan Gorce, a remis son rapport le 8 juillet