Le nouveau C.A. d’EuroCloud France

Réunis mardi 8 juillet en assemblée générale annuelle, les sociétés adhérentes d’EuroCloud ont renouvelé un tiers du conseil d’administrationn de notre association. Ont été élus ou réélus pour une période de 3 ans :

  • Aspaway représentée par Bruno Marty
  • Colt Communication Services représentée Francis Weil
  • Fujitsu RunMyProcess représentée par Mathieu Hug
  • Satelliz représentée par Ludovic Foreau

Les autres administrateurs d’EuroCloud France : ArrowECS, Esker, IBM, Iteanu, Numergy, Oodrive, Revendreducloud.com et SFR Business Team

Starts up web et confidentialité du code source

colyMehdi Coly
Fondateur
Optimiz.me

La question du Cloud souverain, c’est à dire du pays dans lequel sont stockées les données des entreprises, est de mieux en mieux comprise par les PME françaises. Même si l’on ne peut pas résumer cette question à une simple méfiance des entreprises françaises par rapport aux géants américains que sont Google, Amazon, Microsoft et Apple, il est évident que les entreprises possédant des données sensibles sont de plus en plus réfractaires à l’idée d’héberger leurs données outre atlantique.

Grand dîner EuroCloud du mardi 8 juillet 2014

diner-juillet-2014-erhelEuroCloud France a reçu Mme Corine Erhel pour son grand dîner du 8 juillet. Députée PS des Côtes d’Armor, elle a mené avec Laure de La Raudière, députée UMP d’Eure-et-Loir, une mission parlementaire sur le développement de l’économie numérique française.

Nous avons eu droit à une présentation fort intéressante de ce rapport très riches en audits et en propositions, sans langue de bois, avec comme unique objectif de faciliter le développement des activités numériques, dont le Cloud Computing.

L’une des propositions d’EuroCloud figure dans ce rapport parlementaire.

L’Europe s’intéresse aux SLA

slaL’Europe poursuit ses efforts de normalisation. Cette fois-ci, la commission européenne s’intéresse à l’harmonisation des clauses contractuelles constituant l’ossature d’un contrat de Service Level Agreement (SLA).

Son objectif est de proposer un référentiel commun qui serait utilisé par les fournisseurs de Cloud Computing pour produire des contrats clairs et incluant certaines clauses incontournables comme la disponibilité ou la sécurité.

Born to be Online ! Histoire d’une transition numérique…

fraysseDidier Fraysse
Responsable Marketing Groupe
Lomaco Caelis, Groupe Fideciel

A la recherche de la croissance

La vie économique est faite de ces grands rendez-vous au cours desquels se joue le destin d’une entreprise et de ceux qui la portent. A la croisée des chemins, elle doit répondre présent si elle veut, dans le meilleur des cas, croître, et dans la pire configuration, survivre. Consciente de la nature « Schumpétérienne » (voir théorie de la « destruction créatrice ») de l’environnement économique actuel et soucieuse d’attraper à temps le wagon numérique, l’entreprise éditrice de logiciels doit laisser à quai ses solutions existantes pour devenir Créatrice d’Energie Numérique et embrasser un concept économique en Pay per Use.

Tirer parti du modèle SaaS pour enrichir son offre

dupuis3Dominique Dupuis
Research & Advisory Manager
Le CXP

Les éditeurs traditionnels, dont l’organisation a été pensée pour commercialiser des offres en mode licence, se transforment de façon importante pour faire évoluer leur business model. Cette transformation, partagée par un nombre désormais important d’éditeurs et la création de nombreuses start-up dans le cloud, fait évoluer les modes d’interactions entre les acteurs du marché et fait apparaitre de nouveaux rôles. Cet environnement en pleine évolution constitue une formidable opportunité d’enrichissement des offres des éditeurs, bien au-delà du seul mode de commercialisation.