Trois impératifs pour un Cloud de confiance

blumEric Blum
VP CTO EMEA
BMC Software

La sécurité reste la principale préoccupation des décideurs dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie de leur Cloud hybride. L’expérience de ces dernières années et l’investissement d’organismes tels que l’ANSSI en France permettent désormais d’avoir un socle de bonnes pratiques pour la gestion de ces risques.

Cependant, sans un fort niveau d’automatisation, leur implémentation vient directement réduire les bénéfices financiers et de souplesse attendus ou ralentit l’adoption massive des possibilités offertes par les fournisseurs. Le Cloud de confiance se définit comme l’ensemble des ressources d’un Cloud hybride, gérées par une plate-forme garantissant le respect des réglementations internes, locales et industrielles.

L’Europe du Cloud au congrès EuroCloud

congrès eurocloud 2014Le 4ème congrès européen d’EuroCloud a rassemblé cette semaine une centaine d’entreprises européennes issues d’une quinzaine de pays différents et acteurs du Cloud, à la Chambre de Commerce du Luxembourg le 30 septembre et le 1er octobre.

Chacun des représentants des associations nationales EuroCloud a présenté l’état d’évolution du marché du Cloud local. Sur ce sujet comme sur bien d’autres, l’Europe affiche des réalités extrêmement contrastées : un début de maturité sur les trois leaders européens – France, Allemagne, Royaume-Uni – assez éloignés de pays où le Cloud réunit peu d’acteurs, de plus petites tailles et très focalisés sur le marché intérieur comme la Slovaquie ou la Roumanie.

Collaboration 2.0, je t’aime moi non plus

bucelleBertrand Bucelle
VAR Manager
INES CRM

La collaboration 2.0 nous a rendus libres et flexibles. Une simple connexion à internet nous permet d’accéder à nos données et de communiquer avec nos équipes.

Mais ces nouvelles libertés d’accès inquiètent les salariés.Ils se sentent contrôlés et ont peur que quelqu’un d’autre bénéficie de leurs informations et qu’une donnée confidentielle devienne publique.

L’entreprise peut alors mettre en place un CRM collaboratif qui favorise la circulation de l’information tout en protégeant les données par un système de droits.Tout membre de l’équipe a un accès simplifié à l’information dont il a besoin, et peut, très rapidement, communiquer les éléments nécessaires aux autres collaborateurs.

Grands principes relatifs à la réglementation française sur le prix

reglementationDans le cadre de son chantier « Quel est le bon tarif de ma solution Cloud ? », la commission finance d’EuroCloud France a abordé les grands principes relatifs à la réglementation française sur le prix. :

  • les règles relatives à la fixation du prix,
  • les règles relatives à la révision des prix,
  • les règles relatives à l’information sur les prix et la transparence.
  • les questions liées aux conditions de licence.

Le Cloud pour le comité de direction : le chantier de la commission IaaS pour 2013/2014

monitoringComment une entreprise peut-elle suivre le nouveau modèle de consommation des services informatiques à l’usage que propose le Cloud Computing ? Quelle méthode utiliser, quel outil et quelle présentation pour le comité de direction ?

L’idée est de construire une méthode qui permette de lire facilement l’évolution des usages de services de type cloud. L’objectif de cette méthode doit permettre d’améliorer le pilotage de ces services et conduire l’entreprise prestataire vers l’adoption ultime de cette innovation.

Pour participer aux travaux de la commission, veuillez envoyer un mail à notre délégué général.

Nouveau rôle et nouvelle stratégie pour l’Union européenne dans la gouvernance mondiale de l’Internet

L’Internet que nous consommons est très largement américain, le Vieux continent n’ayant pas pris la mesure des enjeux qui s’y attachent. Alors que cette technologie encore jeune s’apprête à s’étendre aux objets, les révélations d’Edward Snowden en 2013 ont transformé l’Internet en un sujet politique : à l’initiative de son groupe UDI-UC, le Sénat a créé fin 2013 une mission rassemblant 33 sénateurs pour analyser, dans ce contexte, quel nouveau rôle et quelle nouvelle stratégie l’Union européenne pourrait avoir dans la gouvernance mondiale de l’Internet. Cette mission, présidée par le sénateur Gaétan Gorce, a remis son rapport le 8 juillet 2014.

Télécharger : Le rapport et les auditions