Débat sur le candidat numérique à la Présidentielle 2017

Revivez le débat sur le candidat numérique organisé lors de la conférence des visionnaires par EuroCloud, le premier jour de la Cloud Week Paris, lundi 4 juillet 2016.

EuroCloud souhaite impulser le processus. Mais il ne pourra pas le mener seul. Pour réussir, la démarche doit être collective. A l’occasion de la Cloud Week Paris, EuroCloud a organisé une table ronde publique pour commencer à discuter des modalités du projet, du profil d’un tel candidat.

6 personnalités du Numérique ont participé à cette table ronde : Pierre-José Billotte (EuroCloud France), Fabrice Benaut (Alliance Big Data), Fabrice Galloo (France-IT), Alain Prallong (Cinov-IT) et deux candidats qui se présentent sur le site laprimaire.org : Jean-Michel Billaut (Consultant) et Alain Garnier (Jamespot et Efel)

Il faut un candidat numérique à la Présidentielle de 2017

bfmSur BFM Business, interviewés par Frédéric Simottel, Francis Weill (DG de Connectis et administrateur d’EuroCloud France) et Alain Garnier (PDG de Jamespot et Candidat sur LaPrimaire.org) expliquent les raisons qui imposent un candidat du Numérique pour la Présidentielle de 2017. Regarder l’émission


Les points de vue de deux candidats à la Présidentielle de 2017, Alain Garnier et Jean-Michel Billaut, et Pierre-José Billotte, Président d’EuroCloud France.

Shadow IT : Comment reprendre le contrôle de vos applications Cloud ?

catherineCatherine Nohra China
Président-Fondateur de B2Cloud

Avec le foisonnement des offres du marché, il devient de plus en plus facile pour les collaborateurs de provisionner et d’installer des applications et services Cloud sans se soucier des aspects de sécurité ou de qualité de service. Pour les directions générales et techniques, cet avènement du Shadow IT* peut vite devenir un vrai casse tête, en introduisant de nouvelles brèches de sécurité dans l’entreprise et au final en impliquant des coûts plus élevés de rationalisation IT.

Selon une récente etude de la Cloud Security Alliance-CSA- les services de Cloud achetés ou installés par les employés à l’insu de leur Direction Générale ou des départements informatiques représenteraient entre 24 et 40% des dépenses IT en 2015. On estime par ailleurs, qu’une grande entreprise européenne sur 5 utiliserait en moyenne jusqu’à 42 applications à risqué, impliquant plus de 300 collaborateurs.

3 nouvelles sociétés entrent au Conseil d’Administration d’EuroCloud France

hilby-jacquier-weillRéunies en assemblée générale annuelle, les sociétés adhérentes d’EuroCloud ont procédé au renouvellement d’un tiers des mandats d’administrateurs. Deux entreprises ont été réélues : la société d’avocats ITEANU et la société SFR.

3 entreprises font leur entrée au sein de notre Conseil d’Administration : CONNECTIS, INTEL et NUAGEO dont les représentants seront respectivement Francis Weill (DG), Stephan Hilby (EMEA Cloud Service Provider Manager) et Antoine Jacquier (Fondateur).

Le nouveau conseil d’administration tiendra sa première réunion mardi 21 juin.

Les risques de malveillance interne en environnement Cloud

jolivetChristophe Jolivet
Directeur de PROSICA
Membre de la Commission Sécurité d’EuroCloud

Les risques de malveillance interne existent aussi bien pour les systèmes d’information traditionnels que pour les environnements de type Cloud Computing. Quelques exemples illustrant ce type de risques :

  • L’ingénieur commercial licencié qui quitte son entreprise avec une copie des fichiers clients.
  • L’informaticien administrant le serveur de messagerie qui accède aux boîtes des membres du comité de direction.