VeeamLive Show | GDPR et le Cloud : Comment votre entreprise peut-elle se responsabiliser ?

Plus que 13 mois pour se préparer au nouveau règlement européen en matière de protection des données à caractère personnel ! En effet, la directive européenne du Règlement Général sur la Protection des Données, adoptée par le Parlement européen le 14 avril 2016 et qui rentrera en vigueur le 25 mai 2018, vise à redonner aux citoyens le contrôle sur leurs données personnelles et à simplifier l’environnement réglementaire des entreprises, tout en permettant à tous les acteurs de tirer parti au maximum de l’économie digitale. Quel est le prochain grand défi de la protection des données pour les entreprises avec le

L’Europe réglemente l’utilisation des données: une révolution à venir

Le compte à rebours est lancé et l'échéance se rapproche à vitesse grand V pour tous les acteurs économiques et sociaux (entreprises, collectivités locales, administrations ...): plus que 14 mois pour se préparer à la nouvelle réglementation européenne sur la gouvernance des données, la GDPR (General Data Protection Regulation), RGPD en français (Réglement général sur la protection des données), qui a été publié au journal officiel européen le 4 mai 2016 et entrera en vigueur en mai 2018. Son impact sera profond. Le GDPR, pour quoi et pour qui? Le double objectif du règlement est simple, mais peut-être perçu comme paradoxal: il

Comment les banques s’arment face aux cyber attaques : préjudices et règlementations

Les impacts des cyber attaques peuvent être financiers, atteindre l’image de marque des établissements financiers et entrainer des problématiques de conformités légales et réglementaires… Le risque de cyber attaques est aujourd’hui nettement supérieur dans le domaine bancaire que dans celui des services ou du commerce. Le préjudice peut s’évaluer par coût de l’actif dérobé (data), par sanctions pénales, s’agissant de vol de données, ou par la détérioration de l’image de marque. Selon l’étude « Cost of Data Breach » publiée par the Ponemon Institute en 2016, le coût moyen d’une fuite par document dans le secteur financier s’élève à 221 $, soit plus que

Haut