9 juillet à 9h : Trois entreprises membres fondateurs de GAIA’X répondront à vos questions

Soutenu par la France et par l’Allemage, le projet Gaia-X a pour ambition de devenir une alternative sécurisée, performante et de confiance pour que les entreprises européennes puissent retrouver la souveraineté de leurs données.

Avec Gaia-X, la France et l’Allemagne ambitionnent d’établir une offre cohérente de cloud computing européen en recensant les infrastructures et les services existants autour de critères et d’attributs bien précis. D’ici la fin de l’année, l’écosystème devra avoir mis en place les premiers cas d’usage.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, et Peter Altmaier, ministre fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie ont annoncé jeudi 4 mai 2020 la création d’une entité de gouvernance pour mettre au point Gaia-X, un écosystème de cloud européen.

Gaia-X n’ambitionne pas de créer quelque chose de totalement nouveau mais d’établir des règles et des standards communs sur lesquels les entreprises pourront se baser pour ajouter leur proposition de valeur. À terme, l’écosystème veut combiner les acteurs européens et non européens proposant une infrastructure cloud et/ou des services. Pour l’instant Gaia-X compte 22 membres fondateurs, des entreprises françaises et allemandes, qui vont devoir plancher sur le fond de ce projet.


Ce webinar est la suite (en français) du webinar du 5 mai. Nous vous proposons de débattre avec trois représentants de sociétés très impliquées dans le développement de GAIA’X :

Alban Schmutz
SVP Public Affairs, OVHcloud
Servane AugierDirectrice Générale Déléguée, 3D Outscale Cédric PrévostResponsable services managés et sécurité Cloud, Orange Cloud for Business

INSCRIPTION

Haut