Vous êtes ici
Accueil > Posts tagged "Politique"

ESCLOUD – un label franco-allemand pour les services Cloud de confiance

L’ANSSI et son homologue allemand, le Bundesamt für Sicherheit in der Informationstechnikle (BSI) coopèrent depuis de nombreuses années au renforcement de la sécurité du numérique en France, en Allemagne et dans tout l’espace européen. Le nouveau label commun European Secure Cloud, pour les prestataires de services d'informatique en nuage (Cloud Computing) de confiance, vient encore renforcer cette vision partagée. Le label ESCloud, lancé ce jour par le directeur général de l’ANSSI et le président du BSI, rapproche des initiatives nationales, le référentiel SecNumCloud en France et le catalogue C5 en Allemagne, pour faire émerger un socle de confiance franco-allemand . Cette initiative permettra à l’ensemble des acteurs européens

A Cloud for Global Good, Feuille de route pour un Cloud fiable, responsable et ouvert

Document très précieux produit par Microsoft. Le Cloud entraîne des bouleversements importants. Les gens s’interrogent quant à la sécurité de leur communauté, la pérennité de leur emploi ou l’avenir de leurs enfants. Ils se demandent non sans crainte si et comment cette technologie peut être mise au profit de tous plutôt que de quelques chanceux. De toute évidence, nous sommes parvenus à un carrefour critique qui nous oblige à repenser la manière dont les individus interagissent, dont les entreprises mènent leurs activités et dont les gouvernements garantissent la sécurité publique, gèrent la croissance économique et fournissent leurs services. Microsoft reconnait que le Cloud doit être utilisé au service de la société et

Premier débat sur le candidat numérique pour 2017

Revivez le débat sur le candidat numérique organisé lors de la conférence des visionnaires par EuroCloud, le premier jour de la Cloud Week Paris, lundi 4 juillet 2016. EuroCloud souhaite impulser le processus. Mais il ne pourra pas le mener seul. Pour réussir, la démarche doit être collective. A l'occasion de la Cloud Week Paris, EuroCloud a organisé une table ronde publique pour commencer à discuter des modalités du projet, du profil d'un tel candidat. 6 personnalités du Numérique ont participé à cette table ronde : Pierre-José Billotte (EuroCloud France), Fabrice Benaut (Alliance Big Data), Fabrice Galloo (France-IT), Alain Prallong (Cinov-IT) et

BillautShow TV : Un président de la république numérique ?

Pierre-José Billotte Président d’EuroCloud France Notre prochain président de la République doit-il être « Digital Minded » ou alors comme d’habitude sorti de l’Énarchie ? Selon Pierre José Billotte : – 1% seulement de nos parlementaires s’intéressent à ces e-choses, ce qui est un pourcentage ridicule. Le numérique devrait être au coeur des réflexions de nos élus. – Lors de la précédente élection présidentielle (2012), un collectif numérique avait demandé aux candidats de venir expliquer leur vision et leurstratégie en ce domaine : aucun candidat n’était venu ! 4925

Safe Harbour et Privacy Shield pour les nuls – Olivier Iteanu

Olivier ITEANU Avocat à la Cour oiteanu@iteanu.com Le 6 Octobre 2015, la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE) a invalidé le programme Safe Harbor, programme conçu par le Gouvernement des Etats-Unis et conclu avec la Commission européenne en juillet 2000. Depuis lors, un autre vocable a pris place dans le public : Privacy Shield. De quoi s’agit il ? Quels sont les enjeux ? Questions auxquelles nous allons ici répondre. Que chacun se fasse son idée ensuite. 4913

Souveraineté numérique et prospérité économique dans un monde transformé

La notion de souveraineté est chaque jour davantage soumise au développement croissant de nouveaux impérialismes tels que ceux des GAFAM et plus récemment des NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, et Uber) qui surfent sur le retard des règles et des normes en vigueur dans les différents pays du monde, peu adaptées à la mondialisation ultra rapide des activités économiques générées par le développement exponentiel de l’Internet. Ces géants, tous américains, bénéficient depuis toujours du soutien des Etats-Unis. Aussi, s’il est un domaine où le pouvoir politique doit d’urgence reprendre la main, c’est bien celui du numérique. 4713

Travail, emploi, numérique : le rapport du CNNum

A l’occasion de la remise du rapport "Travail, Emploi, Numérique, les nouvelles trajectoires" à Myriam El Khomri le 6 janvier 2016, le Conseil national du numérique (CNNum) a présenté 20 recommandations pour ouvrir de nouvelles trajectoires au travail et à l’emploi à l’heure du numérique. A un peu plus d'un an des élections présidentielles, ce (nième) rapport sur le numérique permettra peut-être et enfin de placer notre industrie parmi les top priorités des futurs candidats. Télécharger le rapport Télécharger le dossier presse (plus rapide à lire)

EuroCloud à l’Elysée pour la conférence numérique franco-allemande

La première conférence numérique franco-allemande s'est tenue hier toute la journée. EuroCloud France était l'une des associations professionnelles invitées à participer aux débats et aux conférences qui se sont déroulées à Bercy le matin, puis à l'Elysée l'après-midi. Beaucoup de bonnes intentions dont on ose espérer qu'elles déboucheront sur des actions concrètes avant la prochaine conférence qui se déroulera à Berlin d'ici probablement un an. Vous pourrez écouter les enregistrements des discours d'Emmanuel Macron, d'Axelle Lemaire et de François Hollande sur le site de la Lettre du Cloud.

Projet de loi sur le numérique

Pour la première fois, un projet de loi sera co-créé avec les internautes avant son envoi au conseil d’Etat et son adoption en Conseil des ministres.Cette création participative de la loi, d’une durée de trois semaines, permettra à chacun de contribuer au texte législatif pour l’enrichir et le perfectionner. Les participants pourront émettre un avis sur les différents articles du texte et faire des propositions de modifications, qui seront elles-mêmes soumises à l’avis des internautes.Après instruction, les contributions pourront être intégrées au projet de loi pour une République numérique. Le Gouvernement affichera clairement les modifications apportées au texte à l’issue de

Haut